Lettre de Mr Gérard Larcher à Mr Bernard Barraux

Commission spéciale du Sénat, Modernisation de l’économie.

Le 24 juillet 2008

Monsieur le Sénateur,

Dans la perspective de l’examen, par le Sénat, du projet de loi de modernisation de l’économie, vous m’avez alerté sur le risque de voir adopter par l’Assemblée nationale un amendement réduisant de deux ans à six mois le délai durant lequel les soldes de livres sont interdits

Je vous remercie de cette initiative, qui visait à contrarier une éventuelle remise en cause des dispositions de la Loi Lang sur le prix unique du livre qui aurait pénalisé l’accès à la diversité culturelle.

Comme vous le savez, cet amendement n’a finalement pas été défendu par son auteur et aucune proposition similaire n’a été déposée au Sénat. Dès lors, l’équilibre patiemment construit depuis bientôt vingt-sept ans en matière de prix du livre n’a pas été bouleversé.

Convaincu que vous en serez satisfait, je vous prie d’agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Gérard Larcher